• LA CÔTE ANGLAISE DU 6 AU 14 MAI 2013 - 271 kilomètres (Cf Photos Côte anglaise)

    Bon, alors, quelles sont les nouvelles ? Je viens très vite calmer les impatiences voyageuses ! Me voilà sortie de ma chrysalide ! Je fais ce que je pneux !

    Monsieur Printemps est  venu, timide et discret. Il a juste envoyé son jardinier pour colorier les arbres et puis s'est retranché rapidement dans sa cave. Du coup, Monsieur Hiver continue de souffler et les nuages pleurent cette attente générale du soleil !  Mais alors, que fait le guidon conteur avec ce temps ?

    1-LA TRAVERSEE :

    J'ai traversé La Manche de St Malo à Porthmouth le lundi 6 mai. Il faisait très beau. J'ai du inaugurer l'ouverture de ma crème solaire. Eh oui ! Certains ont cru que je faisais cette traversée à pédalo ! Et bien non, ce fut repos pour tout le monde ! Le vélo s'est retrouvé dans un local fermé avec deux copains ! Arrivée à Porthmouth, il fait toujours beau et je roule sur les nombreuses pistes cyclables de Porthmouth ! Je quitte le port et je roule à gauche ! Ca y est, j'ai vraiment quitté la Bretagne ce 6 mai.


    2-PREMIERE NUIT ANGLAISE :

    Gla, gla, gla !
    Et oui, il y a plein de pistes cyclables, j'en suis agréablement surprise. Il y a du monde dehors, ça sent la fête qui finit à Porthmouth...."It's bank holiday "! Ce lundi 6 mai est jour férié comme le 1er mai chez  nous ! Je m'installe au camping tout près de la mer. Autour de moi, il n'y a que des caravanes grandes, spacieuses regardant ma petite tente verte d'un drôle d'air. Le lendemain matin, c'est ma petite tente verte qui les a regardées ...réveillée par le soleil ! Je m'étais habillée comme un oignon avec de multiples pelures pour éviter la froidure nocturne ! La nuit a été fraîche voir même froide...malgré l'équipement prévu pour avoir chaud ! Des hollandais et des écossais viennent vers moi devant mon attirail et m'offrent leurs encouragements. Le vélo est magique et fait parler les gens. Grande discussion sur le temps...non pas celui de la météo mais celui de la vie...: avoir son temps, prendre son temps, choisir son temps font débats dès ce matin ensoleillé !

    3-LES GUIDES DE LA ROUTE

    Je prends la route jusqu'à un tout petit port à Southeast qui dispose d'un petit bateau pour une traversée de 7-8 minutes. Sur le bateau, je fais connaissance de Marcus et Julie qui vont rouler un bon moment avec moi jusqu'à Hayling Billy Lane, une piste ou marcheurs, chevaux et cyclistes peuvent cheminer ensemble ! Il y a de la place pour tout le monde ! A la fin de cette piste , je demande la suite de mon chemin pour rejoindre Chichester. Un monsieur à la casquette écossaise réfléchit et devient alors mon nouveau guide qui s'arrête de temps à autre pour me montrer le pays.Il a 76 ans, me dit-il. Il fonce comme un jeune et je m'accroche au guidon pour suivre l'homme à la casquette. Puis je continue ma route jusqu'ici bien aiguillée mais je me perds à Chichester ! Pas moyen d'en sortir ! Je contourne la belle cathédrale et je demande mon chemin plusieurs fois. Ma carte ne suffit pas ! Me voilà comme une petite souris dans un labirynthe ! Je comprends vite qu'il est préférable de demander le chemin des pistes cyclables aux cyclistes...car je me suis retrouvée au rompoint de routes à plusieurs voies. Un conseil de chauffeur n'est pas conseil de cycliste ! Et c'est ainsi que je rencontre Barbara et Milek qui, en plus de me guider et de m'escorter me conduiront jusque chez eux pour le dîner et la nuit sur le canapé à Bognor Regis ! L'accueil est généreux. C'est un peu la fête aussi pour eux. Milek est passionné de nature. La simplicité heureuse est une habitude chez eux depuis toujours. Ils ne se déplacent qu'à vélo, à pied ou en train. Ils avaient fait, ce jour-là, fait 40 kilomètres pour aller voir une forêt tapissée de jacinthes des bois. (=blue bells). Merci Barbara et Milek ! Milek dit que le vélo est le meilleur moyen de communication. C'est mon premier jour en Angleterre ! J'ai eu de nombreux guides aujourd'hui ! Bon présage !

    4-EN LONGEANT LA CÔTE ANGLAISE...

    A Worthing, des bateaux sont maisons très originales. Couleurs vives et végétaux les habillent !Jusqu'à Brighton, c'est assez plat. Après Brighton, je rencontre les premières côtes plutôt longues ....avec le vent qui tourne et le froid qui giffle. Heureusement, le vélo , ça réchauffe !Mais les falaises se méritent ! Il pleut plutôt le soir et la nuit ! Et donc, ça va bien pour ma route.J'ai joué à cache-cache avec la pluie qui ne m'a pas gênée cette semaine. Je suis toujours sur des pistes cyclables ou la digue et j'apprécie ainsi les paysages qui sont là comme des cadeaux après les efforts de pédalage dans les côtes ! Mais je dois en monter certaines à pied...mon vélo-escargot est lourd et je cale ! Et bien voilà encore une occasion de rencontres ! Plusieurs fois, des gens m'ont poussé (côtes à plus de 10%)...tout en causant. Merci Peter, Ruby et Lewis spécialement à Hastings sur Barley Lane. Quel plaisir ensuite de descendre des côtes ! J'avais un peu oublié ça, tellement c'était plat au début ! J'ai eu quelques jours faciles où j'ai fai fait peu de kilomètres pour rayonner sans bagages ! Je me suis arrêtée à Seaford et j'ai roulé jusqu'à la plage le long d'une rivière très animée par les canards, les oies et leurs petits ainsi que  les lapins. Les galets ont des couleurs ocres, bleues, blanches et se font polir comme des gros bonbons qui roulent dans la mer qui chante à marée montante. Et voilà les falaises ! " The Seven sisters" : Ca veut dire les 7 soeurs. C'est la famille de 7 falaises blanches voisines qui s'imposent sur la mer.  Ce titre pourrait être celui d'un conte ! Mais d'abord, commençons par un petit poème inspiré par ces falaises :

    Sept pages blanches
    Debout dans la mer
    Et le vent pour écrire.

    5- TROIS CONTEURS ANGLAIS :

    Roisin MURRAY, Emily PARRISH, Nick HENNESSEY
    Je commence à peiner avec ces énormes côtes et je suis bien contente de m'approcher de Deal où habite la conteuse professionnelle Roisin Murray. Quelle belle rencontre ! Que du bonheur ! Cela est une belle pause. Wallace et Roisin m'ont récupéré à Folkestone près du port où les routes à vélo sont plus difficiles à repérer.  Il y a beaucoup de circulation et de sens uniques ! Wallace et Roisin sont des habitués de voyages en tandem. Et bien, nous voilà réunis avec nos sujets favoris : le vélo et le conte. Ce séjour à Deal a permis d'échanger des histoires, nos expériences et nos rêves. Côté rencontres de conteurs, je suis comblée puisque je fais la connsaissance d'Emily Parrish qui s'occupe de rencontres régulières autour du conte à Margate. Il y a aussi Nick Hennessey . Nous voici 4 conteurs dans le jardin d'Emily, un beau dimanche ensoleillé ! Nick nous parle du festival international de contes de Zwolle aux Pays-Bas à la fin du mois de Mai. Pourquoi pas ? C'est sur ma route ! Quel plaisir de rencontrer ces conteurs enthousiastes ayant aussi le souhait de développer l'art du conte dans la région du Kent avec aussi des liens avec les conteurs de l'autre côté de la mer.


    6-ET EN FIN DE CONTE ...

    Un peu de tourisme à Canterbury, la cathédrale et le village médiéval avec Roisin et Wallace pour guides. Nous avons pris le thé au village de Sandwich ! Non, ce dimanche 13 mai au soir, pas de sandwich à la table de Wallace et Roisin mais bien un souper festif pour mon dernier soir en Angleterre. Merci Roisin and Wallace pour cet accueil chaleureux ! Le lundi 14 mai, Wallace m'accompagne à vélo jusqu'à Douvres ! Merci beaucoup ! On me demande parfois 10 fois par jour : D'où viens-tu ? Ou vas-tu ? Ces questions quotidiennes sont aussi les questions existentielles de la vie pour chacun et pour chaque âge de la vie. Chaque vie est un voyage avec beaucoup de chemins à choisir ! Quand je perds mon chemin, je le retrouve grâce aux gens qui m'aident et qui, mine de rien, sont là comme des fées. La gentillesse, ça existe au-delà des langues !
    C'est celui qui s'égare qui découvre de nouveaux chemins.
    Nils Kjaer, poète norvégien
    Si tu hésites à demander ton chemin, tu te perdras
     ( proverbe malais)
    Pour cette première semaine à l'étranger, le temps était frais mais partiellement ensoleillé et sec. Le vent était aussi au rendez-vous, le plus souvent dans mon dos, ouf ! Les nuits étaient tellement fraîches et froides que je ne pouvais plus camper...En dehors des rencontres, j'ai du opter pour des chambres d'hôtes (=Bed and breakfast) le plus souvent. Il y en a partout. Le chauffage tourne encore partout c'est dire s'il fait froid ! Un bon petit  déjeuner bien anglais avec saucisse, oeuf, haricots puis toasts, ça tient bien sur la selle aussi !
    J'ai donc suivi la côte anglaise en ayant toujours la mer sur le côté comme une compagne de route ! Avec sa vague à l'âme, la mer déroule ses chevaux longs tout blancs !
    Sur le vélo, le temps du voyageur est un temps de présents, de présences dans sa vie et dans les rêves de l'autre. Le chapitre anglais de mon voyage était comme une entrée dans la rencontre des conteurs anglais et aussi une pratique quotidienne de l'anglais. Cela sera très utile pour les pays suivants. Oh ! Après la traversée de Douvres à Calais, je reprends le côté droit de la route ! Attention ! Bonjour Calais ! 
    Marie Chiff'mine


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :